Tag Archives: Tunisie

Ouais, moi aussi je me présente aux élections présidentielles

23 Sep

Chères électrices, chers électeurs,

Comme vous l’avez surement noté, environ 13% de la population tunisienne s’est présentée en tant que candidate pour le poste de Président de la République (chiffre du cabinet libyen Sigmale). Et putain on peut dire que ce ne sont pas tous des lumières les gars ; entre la femme qui a un milliard de fans, le pédophile psychopathe, la botoxée qui aime les papillons, le marchand d’arme, les 15 RCDistes et le vieux de 89 ans, on peut dire que ces élections sont à la politique ce que Raja Ben Slama est au sex-appeal.

Du coup, en voyant cette brochette de guignols, je me suis dit qu’un de plus ne ferait pas de mal et j’ai décidé moi aussi de me présenter aux présidentielles. Après avoir réuni 10 parrainages d’élus (de Lobna Jeribi plus précisément), je me suis inscrit à l’ISIE et je commence ma campagne dès aujourd’hui !

Alors, étant donné que je me suis déjà présenté lors de la campagne pour la constituante (durant laquelle vous avez oublié de voter pour moi), je ne vais pas vous balader pendant longtemps, et je passe directement au but : mes promesses électorales. D’ailleurs j’en profite pour vous dévoiler le slogan de la campagne : « Faisons-la courte, mais faisons-la bien ».

Je disais donc, si je suis élu président, je vous promets, chers électeurs, que je ferai de mon mieux pour :

  • Mettre aux travaux forcés tout ceux qui écrivent « kkkkkkkkkkkkk » jusqu’à ce qu’ils apprennent à rigoler normalement
  • Enlever toutes les immondes affiches de l’hotel « La Cigale » du territoire tunisien. Dans cette même optique, le mec qui dans une pub, demande à sa mère « 7aja bnina w 7lowa » sera exécuté en place publique
  • Remettre l’ancien générique (bel KO wel record) d’el A7ad el Riadhi à la place de l’actuel
  • Allouer plus de bande passante à tous les sites Web dont les URL finissent par /MILF
  • Echanger Rayen Youssef et Manel Amara contre 50 000 moutons mexicains, et ce, dans le cadre d’un projet commun qui sera appelé «Régulation du prix des ovidés et amélioration des gouts de chiottes en matière de musique »
  • Faire revenir le COT en Ligue 1, parce qu’on dira ce qu’on voudra, mais cette équipe avait de la gueule
  • Fixer un jour par mois durant lequel vous pourrez tabasser tous les taxis malpolis du pays sans être inquiété par la justice
  • Offrir l’accès à Internet à tous les habitants du pays, à condition qu’ils payent une avance de 160DT avec un abonnement mensuel de 29,9DT et souscrivent à la newsletter de Topnet. Offre soumise à conditions, voir ces conditions en magasin.

Mais je n’oublierai pas non plus mes électeurs de race islamiste, c’est pour cela que je promets aussi de :

  • Remplacer les placements produits actuels du prochain Maktoub par des produits plus halal. J’organiserai un référendum dans ce sens pour choisir entre des chapelets ou des Nike Air Max
  • Interdire les films de Jilani Saadi. (Comment ça il ne vous dérange pas ? Mais si, si, je vous assure que si. Et puis ça me fait plaisir de faire ça)

Si vous restez sage, il se pourrait aussi que je règle en vrac, le problème des gens qui partage du Lerpesse en pensant que c’est des vrais articles, celui des terrains de foot moitié avec de l’ombre et moitié avec pas d’ombre et les problèmes d’humour de la série Happy Ness. Par contre, je suis désolé, mais je ne pourrai pas faire revenir Sboui pour tourner des épisodes inédits.

Pour le terrorisme, économie et autres conneries, je laisserai cela aux personnes plus compétentes qui siègeront à l’assemblée. Je suis sûr que Ali Laarayedh, Samir Ben Amor et Mehdi Ben Gharbia assureront cette tache à la perfection.

Voilà, refaites pas la même connerie qu’en 2011, cette fois-ci votez pour la personne qui tiendra ses promesses, votez Ben Messaoud !

Vive la république, vive Feyda Hamdi.

Votez pour moi

La révolution du jasmin pour les nuls : épisode 1

10 Mai

Je sais ce que vous allez me dire : « T’étais où pendant tout ce temps ? Topnet a une connexion aussi pourrie que ça ? Tu as rejoint le CPR ?  Tu cèdes ta place à Don Arabasta ? » (enfin vous n’allez pas tous me dire ça, y a toi, et toi, et toi aussi là-bas qui vous en foutez pas mal, mais je tiens à vous dire que je ne vous aime pas non plus). Donc, je vous l’annonce de suite, tout ce que vous allez dire est faux (sauf pour la connexion de Topnet), si je n’ai pas écrit, c’est parce que je n’étais pas inspiré. Et quand je ne suis pas inspiré, j’écris à peu près les mêmes trucs que Yassine Ayari, et comme je ne veux pas vous faire vivre ça (ni le faire vivre à moi-même non plus), et ben je me suis abstenu.

Bref, tout ça c’est du passé, je me suis repris en main et puis y a aucune raison que Khalil Boukornine se chope tous les likes du pays tout seul. Du coup je me suis dit que j’allais faire un post « utile ». Je m’explique, j’ai remarqué qu’il y a eu beaucoup d’évènements depuis deux ans (figure de style n° 1 : Euphémisme. Dans ta gueule Boukornine !), et je me suis dit que vu la vitesse à laquelle tout cela se passe, vous n’avez carrément rien dû piger de ce qui s’est passé. Du coup, quoi de mieux que de pondre un « La révolution du jasmin pour les nuls » (en vrai je ne vous traite pas de nuls hein, enfin à part les 3 qui ne m’aiment pas là). Et pour simplifier le tout, je vais retracer ces 28 derniers mois à travers une discussion entre un grand-père et son petit fils, en 2034, avec le petit fils de 12 ans qui demande à son grand-père : « Papy, c’est quoi cette révolution du jasmin ? »

Comme dirait Sonia Ben Toumia : « Ci parti ! »

Le Gamin (qu’on appellera sobrement Abderraouf, prénom qui sera très à la mode en 2034) : Papy, c’est quoi cette révolution du jasmin ?

Le Papy : Petit-fils, je pense que tu es un peu trop jeune pour que je te parle de sodomie, mais comme je suis un peu bourré, je vais te l’expliquer. Tu veux savoir quoi ?

Abderraouf : ça a commencé comment ci dija ? (Le terme « ci dija » est rentré dans le dictionnaire en 2023)

Le Papy : Je ne m’en rappelle plus très bien, mais je crois que le 17 décembre 2010, une sombre affaire de nichons, de bascule et de Fedya Hamdi a poussé un mec dénommé Mohamed Bouazizi  à s’immoler par le feu devant la mairie.

Abdou : C’est le même Mohamed Bouazizi de l’avenue qui longe l’aéroport Wajdi Ghonim ?

Le Papy : Exactement petit. Suite à ça, les habitants de Sidi Bouzid, ville de Bouazizi, qui était aussi pauvre qu’aujourd’hui, ont commencé à manifester. Il faut dire qu’à l’époque, la repression et l’inégalité entre les régions a fait que c’était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase.

Abdou : Ouais en gros, c’est la même situation qu’aujourd’hui quoi.

Le Papy : Non aujourd’hui c’est mieux, t’as… Bref ferme ta gueule et laisse-moi finir, petit. Donc, la tension était à son comble, des gens commençaient à en parler sur Twitter, un site qui marchait vachement bien à l’époque et qui a fait connaitre des personnalités aussi connues que le ministre des affaires religieuses, Cheikh Riadh El Hammi. Petit à petit, ça a commencé à péter un peu partout à l’ouest du pays, avant de se généraliser dans tout le pays. A un moment des jeunes de Carthage Salambo ont même sorti une chanson rap terrifiante et Lotfi Abdelli, le mec qui présente Question Pour un Champion sur Al Watania 11 a fait une VCast.

Abdou : Ah ouais, c’est parti en couilles ci koumem (pareil c’est rentré dans le dico en 2026)

Le papy : Surveille ton langage na3n weldik. Toujours est-il que, oui, c’était le bordel. Et Ben Ali, le khalife… pardon le président de l’époque a fait 3 speechs à la télé aussi pourris l’un que l’autre, sauf que pour le dernier, on avait l’impression qu’il chiait dans son froc.  Du coup, il a semblé tellement faible que le peuple est sorti dans la rue en criant « Digage ». Par la suite, Rachid Ammar, le mec qui a une statue à la Goulette, et quelques acolytes, ont fait un coup d’état le lendemain en expédiant Ben Ali Emirats Saoudiens Unis, qu’on appelait avant l’Arabie Saoudite. Du coup plus de président, et un mec dont je ne me souviens plus du nom a pris sa place et un nouveau gouvernement a été nommé. Tu aurais vu la joie des Tunisiens… Je crois que c’était la dernière fois qu’ils étaient aussi heureux. Enfin à part lors du but de Msakni en finale de la coupe du Monde 2022. En tout cas ils n’ont pas pu fêter ce départ dignement vu qu’ils devaient former les comités de quartier.

Abdou : Les comités de quartier ? Qu’est ce que c’est que cette connerie encore.

Le papy : Haha, tu ne crois pas si bien dire. Ça aussi c’était pas mal : pour que les gens restent chez eux, on leur a fait croire que des milices du RCD, l’actuel parti de Kamel Morjane, fuyaient par millier du pays, qu’ils étaient armés et que la route pour sortir de la Tunisie, c’était en passant par les petits quartiers du pays. C’était magnifique : à la télé on faisait croire que des ambulances tirait sur les civils, que le tigre de Sakher El Materi, l’actuel 1er ministre des Maldives, mangeait des gens et à un moment on leur a même fait croire que la démocratie allait s’installer.

Abdou : J’ai l’impression que le peuple était aussi con qu’aujourd’hui, papy.

Le papy : Mec, c’était du haut niveau. Là faut que tu ailles dormir, mais demain je te raconterais la suite. Tu vas voir que ceci n’est rien par rapport à ce qui va arriver plus tard. Je te fais juste un petit teasing : Moncef Marzouki.

Abdou : Monsieur le khalife  intérimaire ? Ça va être génial ! Ok papy, je vais dans ma boite à cryogénisation. A demain !

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Y aura un épisode 2 (enfin normalement, si dieu et Topnet le veulent bien). J’espère que c’est beaucoup plus clair là. De toutes façons vous avez intérêt parce que c’est la période la moins compliquée de la « Rélolution du Jasmin ».

PS : Aucun Boukornine n’a été blessé durant l’écriture de ce billet. Par contre pour le Chaambi, je ne vous garantis rien.

Pourquoi la Tunisie est le pays le plus développé au monde

30 Oct

Franchement, à vous lire les gars, on a vraiment l’impression que le pays part en couilles, qu’on est les plus pourraves du monde et que l’on ne vaut pas mieux que la raclure à chiottes de Lotfi Zitoune. Du coup, conscient que vous êtes en train de dramatiser et que cela ne fait que mettre des bâtons dans les roues de notre « cher » gouvernement, j’ai décidé de vous démontrer, via des arguments solides et posés, que la Tunisie n’est pas seulement un pays développé, mais que c’est le plus développé au monde !

Seul pays au monde à avoir commercialisé un shampoing à l’huile de vison, la Tunisie a toujours été considérée comme un précurseur dans l’industrie biochimique. La médecine n’est pas en reste non plus et des progrès en terme de soins ne cessent d’être accomplis. Ce qui conduit à avoir des hommes politiques de près de 90 ans qui se positionnent en favoris pour les présidentielles du pays.

Au niveau des infrastructures, les routes tunisiennes sont les seules au monde où l’on peut admirer la présence de 6 voies. Les sympathiques conducteurs tunisiens se créant un passage avec une simple phrase ressemblant à « Ti eb3ed *** ommek » et qui se traduirait en français par un aimable « veuillez prendre la partie droite du milieu de la route je vous prie ».

La Tunisie est aussi citée partout pour son système de réhabilitation des prisonniers. En effet, il n’est pas rare de voir des anciens terroristes, pédophiles ou autres voleurs repentis occuper suite à leur libération des postes ministériels ou de cadres de partis politiques. Le premier ministre suédois avoue d’ailleurs s’être inspiré de ce pays nord-africain, petit par la taille mais ô combien grand par sa richesse d’esprit.

La Tunisie a aussi été la nation dans laquelle sont nées des personnalités aussi connues que Hannibal, El Kahina et Kenza Fourati. Le pays regorge de ressources intellectuelles, humaines et technologiques, ce qui explique que le pays arrive à maintenir une certaine productivité alors qu’il est géré par un président alcoolique, un peu fou et ayant un gout prononcé pour la libération impulsive de canaris.

La qualité de vie du pays dépasse de loin les standards européens; piscines à ciel ouvert, parcours d’escalade en plein centre-ville ou échanges culturels avec l’ambassade américaine, les activités sont aussi diverses que variées au pays du bonheur éternel.

Mais que serait un pays développé sans l’art ? Et à ce niveau, les Tunisiens n’ont rien à envier aux Italiens, Français ou autres  pays de mécréants . Musicalement, des chanteurs aussi doués que Amel Mathlouthi, Dali Benji et Soufia Sadok se partagent la scène, tandis que des réalisateurs aussi prestigieux que Jilani Saadi et Brahim Letaief permettent à des acteurs tels que Kawther El Bardi ou Naima El Jeni de faire étalage de leur formidable talent.

Bref, vous l’aurez compris, la nouvelle hype n’est ni  le Brésil, ni la Chine, mais bel et bien le pays qui a lancé le printemps arabe, l’hiver islamiste et l’été indien (à moins que ça ne soit Joe Dassin pour ce dernier, je ne suis plus très sûr). Je l’annonce donc haut et fort : Ingénieurs, investisseurs, poètes, docteurs, bonasses libanaises (ouais surtout vous) et étudiants du monde entier, venez chez nous ! Cotoyez-nous ! Ramenez votre putain de devises étrangères parce que c’est bien beau tout ça, mais on a 217 salaires d’élus de la constituante à payer, et que malgré tout ce développement, on galère grave pour y arriver.

Article sponsorisé par l’ATCE.

Source : Le guide du Routard

Pourquoi une troisième guerre mondiale serait cool ?

17 Août

Avouez que vous aussi vous le sentez venir non ? Entre Israël et l’Iran qui se chauffent, les Syriens qui s’entre-dévorent, des Chinois encore plus énervés qu’Iyed Dahmani qui aurait vu Mehdi Ben Gharbia lui piquer sa copine et des russes qui apprécient toujours autant les Américains. Oui, il faut se rendre à l’évidence, la 3ème guerre mondiale approche à grand pas.
Alors j’en vois qui sont tout affolés par cette perspective, mais je voulais juste les rassurer : la guerre mondiale, c’est cool ! Non, sérieusement. Et je vais vous expliquer pourquoi.

D’abord, on est un peu 7 milliards dans ce monde, avec tout ce que ça implique comme famine, maladie, manque d’espace, etc. Va falloir nettoyer tout ça à un moment et une petite guerre mondiale serait idéale pour alléger la terre d’un ou deux milliards d’habitants. Vous allez voir, la vie n’en sera que meilleure, enfin si vous survivez.

Et puis on ne va pas se mentir, si guerre mondiale il y a, elle aura principalement lieu au Moyen-Orient et dans le Golfe Persique. Et à vrai dire on s’en fout un peu de cette zone, les Kuwaitis, les Emiratis et autres saoudiens, ça ne sert pas à grand chose à part porter des robes blanches de tarlouzes. En plus nous pourrions accueillir toutes les Libanaises devenues apatrides dans notre pays, et ça, ça n’a pas de prix.

D’ailleurs parlons-en de notre pays. Si Ennahdha est encore au pouvoir d’ici là, on aura sûrement notre petite base militaire américaine quelque part dans le désert, ce qui voudra dire que l’on ne sera pas complètement neutres dans cette guerre-ci. Mais qu’on se rassure, aucun ennemi des USA n’est assez proche pour nous toucher et, soyons sérieux deux secondes, ils ont beaucoup mieux à faire qu’à attaquer un pays dirigé par Moncef Marzouki. D’ailleurs il suffirait aux chinois d’envoyer 5 ou 6 de leurs voisins Mongols pour que toute notre armée capitule, donc autant garder profil bas.

En ce qui concerne l’Afrique subsaharienne, pas de raisons de s’inquiéter, la plupart allaient sûrement mourir de faim dans l’année donc on ne fera qu’abréger leur souffrances à coup de missiles air-sol. C’est affectueux un militaire…

Bon, il y a bien une mauvaise nouvelle dans tout ça, c’est que la bombe nucléaire chinoise n’est pas du tout loin de la Californie et qu’on risque de voir Hollywood complètement rayée de la carte. Ce qui signifie que l’on devra se taper uniquement des films français durant plusieurs années. On sera incollables sur des films tels que « Je dors bien mais je vais mal » ou autres « De courir, ma tête s’est renversée ». Plusieurs suicides sont donc à prévoir.

Mais mis à part ce point, la guerre sera définitivement cool. Il suffit juste de penser à l’édition « World War III » du jeu « Call Of Duty » et à tous les films de guerre qu’on pourra sortir (bon ils seront réalisés par Jacques Audiard et s’appelleront « il faut sauver le soldat Fabrice », mais on fera avec). Que du bonheur je vous dis !

Sinon au niveau pronostic, ce sera du classique : les Américains auront le pétrole, les Chinois n’auront qu’à envoyer leur milliard et demi d’habitants au Japon pour la coloniser à mains nues, les deux Corée continueront de se détester, l’Australie sera toujours aussi loin et les Africains toujours aussi pauvres. Mais on s’en fout de tout ça parce que l’on pourra se dire que tout a été lancé en Tunisie un certain 17 décembre à cause des seins de Fedya Hamdi et que pour une fois que ce n’est pas des Hongrois ou des Yougoslaves qui déclenchent tout ça, on peut enfin être fiers du pays de Lotfi Zitoune.

Je suis un admin de page Facebook et je le vis bien

1 Fév

Disclaimer : Le billet qui va suivre est volontairement inspiré de celui-ci et n’est pas un vulgaire plagiat. Ce n’est donc pas la peine de me balancer à l’auteur (qui en plus est un gros connard).

Si vous êtes sur Facebook, vous vous êtes sûrement retrouvé sur des pages portant des noms aussi doux que « الحقائق الخفية », « فضائح العلمانية » ou bien »أكبر صفحة لمكافحة العلمانية والماسونية » et vous êtes probablement tombés dessus après avoir cliqué sur une photo montrant Haythem El Mekki assis à côté du cousin d’un mec qui a été aperçu deux jours avant avec un pote à lui tenant une chope de bière.

Ces pages sont gérées par des gens que l’on appelle « administrateurs » (ou plus couramment « Admin ») et dont ont connait rarement l’identité (car oui, l’admin Facebook n’est pas courageux). Ce qui est extra dans tout ça, c’est que leurs pages comptent souvent un nombre de fans qui rendrait jaloux n’importe quel Community Manager de ce monde.

La recette de ce succès ? Prenez un soupçon de « takfir », saupoudrez-le d’un zeste de « khatir » et de « 3ajel », mélangez le tout avec une pincée de « 3ahirate » ou autres « louate » et vous avez là une page Facebook prête à endoctriner des dizaines de milliers de petits internautes Tunisiens.

Une des particularités pour être un « admin » Facebook, c’est de vendre son âme au diable et de faire croire qu’on l’a dédiée à dieu. Parce qu’il faut dire que ces personnes sont les premières à nous donner des leçons de religion et à traiter tout ceux qu’ils n’apprécient pas de mécréants. Par contre, eux n’hésitent pas à balancer des photos personnelles de ceux qu’ils souhaitent dénigrer, à faire dans la mauvaise foi et à traiter toutes les filles de putes. C’est justifié pour eux étant donné qu’ils sont en train de défendre Ennahdha dieu et peuvent donc utiliser ces méthodes extrêmes en toute impunité.

Mais depuis quelques temps, les positions assez modérées du parti du frère de Jo Bhiri, de Souad Abderrahim et de Sadok Chourou (oui y a bien un paradoxe là) ont fait que certains de ces administrateurs (Aman Allah Mansouri, si tu nous lis…) ont été déçus par Ennahdha et commencent plutôt à pencher du côté du Tahrir, qui prône les vraies valeurs d’une religion qui porte bizarrement le même nom que la 1ère religion du pays mais qui pourtant diffère beaucoup dans ces préceptes.

L’ennemi de l’admin Facebook par excellence est le franc-maçon. Vous me direz : « ah ouais quand même, il est cultivé l’admin, il connait les francs-maçons et tout ». Bah en fait non, il ne les connait pas, c’est juste que « Francs-maçons » c’est super compliqué à comprendre, ça fait peur et c’est occidental comme concept, donc autant traiter tous ses ennemis de la sorte, c’est vendeur.

Quand il se fait chier, l’admin Facebook aime se foutre de la gueule des auto-proclamés « progressistes », qu’il adore traiter d’orphelins de la France, de Ben Ali et parfois même de Karl Marx. D’ailleurs quand l’une d’entre eux va à une manif en jupe et décolleté, il publie illico sa photo (enfin pas illico, il l’a mate avant) en prenant bien soin d’entourer ses atouts de charme tout en se focalisant sur le bout de cigarette qui dépasse de sa main, parce que les filles qui fument : c’est le mal !

Allez, avant de continuer, je vais vous faire plaisir et vous mettre en situation avec un cas pratique : alors, imaginez qu’une manifestation a lieu quelque part dans Tunis (oui généralement les manifs anti-nahdha ont toujours lieu dans les grandes villes, mais ça c’est une autre histoire) pour dénoncer… au hasard le fait qu’un élu Ennahdha ait proféré des menaces envers le peuple via son Twitter et disons qu’ils appelleront cette manif « e7taremni », le 1er réflexe de l’administrateur sera d’ôter le « e7 » du nom afin de rendre ça plus sexuel, de faire croire à tout Internet que la manif veut instaurer le mariage zoophile et se chargera pour cela de mettre les photos des mecs en Ray-Ban promenant leurs chiens, et balançant par la suite celles où des manifestants trimballent des drapeaux arc-en-ciel (donc forcément gay) sans oublier celles où figurent des pancartes avec le mot laïcité parce que c’est bien connu, la laïcité ça va tuer l’islam et du coup on ne pourra jamais vivre notre religion aussi librement que dans les pays comme la Turquie… Oh attendez !

Autre trait de caractère de notre sujet d’étude, c’est qu’il se prend souvent pour un vrai journaliste. Il lui arrive donc souvent de tenter d’interviewer des hommes politiques en se présentant comme « un journaliste sur Facebook » (oui ça ne s’invente pas) et en lui posant des questions aussi pertinentes que : « Est-il vrai que votre femme se baigne en bikini ? ».

Mais il faut également avouer que nos admins ont aussi des qualités, enfin si on peut appeler ça des qualités. Ils arrivent à reprendre n’importe quelle information mettant à mal Ennahdha (et dieu sait qu’il y en a), et à retourner la situation à son avantage. Par exemple, Jebali nomme les directeurs de nos médias sans informer personne ? Ils vous diront que les autres ne bossaient pas (faut dire qu’il a fait ça un samedi en fin d’après-midi) et que seul lui pensait à son pays en travaillant le week-end. Bhiri libère son frère accusé de pédophilie ? Bah il faut dire que le gosse l’avait vachement allumé avant. Hamadi Redissi se fait agresser en pleine rue ? Il n’avait qu’à pas être journaliste ce con.

Et ouais, ils sont vraiment forts ces gars.

Ils sont tellement forts que des personnes avaient pour seule revendication, lors du sit-in de Bardo, de « nettoyer » Facebook de ces pages, la preuve en image avec ce jeune concitoyen qui, sous couvert d’anonymat (oui c’est autant une flippette que les admins) avait balancé ce message au milieu de la foule, venue ce jour-là réclamer le droit au mariage gay (ce n’est pas moi qui le dit, c’est les pages dont je vous parlais).

%d blogueurs aiment cette page :