Tag Archives: Twitter

Vis ma vie de TnTweeple

13 Juin

« Twitter, qu’est ce que c’est ? ». S’il y a bien une question à laquelle on ne trouve jamais la réponse adéquate, c’est bien celle-là. Et franchement, il n’y a rien d’étonnant tant ce truc est incompréhensible pour les « non-initiés ».

Il faut dire que Twitter dans le monde, c’est déjà du grand n’importe quoi : ça envoie des messages d’amour à Justin Bieber, ça retweet du Lady Gaga (j’aimerais bien expliquer aux noobs ce que veut dire retweet, mais ça m’obligerait à expliquer ce que veut dire noobs et ça ferait une phrase trop longue pour une parenthèse) et ça se tape des lol avec Barack Obama. Comprenez que le tweeple qui fait ses premiers pas se retrouve aussi perdu qu’une Saida Agrebi au rayon cosmétique d’une parfumerie.

Vous imaginez donc bien ce que peut être une twittosphère à l’échelle tunisienne ! En fait non ne l’imaginez pas, je vais vous mettre en situation pour que vous, la masse (en opposition à l’élite, catégorie à laquelle les TnTweeple se dit appartenir), puissiez vivre cette expérience très spéciale.

Alors pour commencer, fermez les yeux, laissez vous aller et imaginez que vous êtes un tnTweeple (donc un utilisateur tunisien de Twitter). Si cela marche, vous devriez ressentir un gonflement au niveau de votre tête, car oui, le tnTweeple a définitivement la grosse tête. Si vous avez réussi ce test, on peut passer aux étapes suivantes.

Maintenant on va voir si vous êtes un membre à fort potentiel. Si vous avez opté pour un pseudo du genre « Tounsi 7or », « Free Tunisia » ou « Tunisien libre », autant vous dire que votre carrière twitterienne commence très mal. De même, si vous n’avez pas changé votre avatar tête d’oeuf ou que vous avez tapé un « Lol, je ne c pa koi dire » dans votre bio, dans tous ces cas vous avez très peu de chance de devenir la nouvelle coqueluche de ce cercle si réticent vis-à-vis des nouveaux.

Autre réflexe à éviter, follower en premier Slim Amamou, ceci prouve votre manque cruel d’originalité. Préférez plutôt un Arabasta beaucoup plus underground si vous voulez briller en société.

Après avoir followé les 200 ou 300 personnes qu’il faut, vous allez vous retrouver dans un foutoir sans nom : ça parle référencement entre Yssem Saadi et Moons Girl, tandis que de l’autre côté Mehdi Machta nous fait partager ses checkins Foursquare à l’UGC Cinécité des Halles et que juste à côté,  un individu au pseudo imprononçable nous fait partager les derniers jasmeme en date.  Au milieu de tout ça, un petit être portant le nom de Emna Benji fait des apparitions furtives en posant des questions pouvant autant porter sur le dernier remaniement ministériel que sur la recette du moelleux au chocolat. Ce petit être, très gentil au demeurant se caractérise par son nombre élevé de followers, ce qui prouve le gros côté masochiste des TnTweeple.

Votre Timeline (en gros le flux des tweets des personnes que vous suivez) sera aussi agrémentée de mots doux commençant le plus souvent par la lettre « Z » et que la décence m’interdit de citer ici (aussi parce que ma mère traine sur le blog de temps en temps). Ces mots seront le plus souvent l’œuvre de tweeples comme Zinga, Hamzofsky ou Jude Vlad qui sauront mettre l’ambiance à coups de « Mothafucka » et de #Ter*tek.

Normalement, au beau milieu de tout ça, vous serez déjà assez perdu et vous allez essayer d’envoyer un tweet à Mehdi Lamloum en espérant secrètement qu’il va vous follow, mais bien sûr il va vous ignorer par ce que Mehdi Lamloum est suivi par Barack Obama et qu’il ne s’abaissera pas à votre niveau. Vous pensez aussi secrètement choper Kenza Fourati grâce à Twitter (que vous soyez mec ou fille) et vous lui envoyez un tweet que vous seul trouvez cool du genre « Hé Mademoiselle, vous ne vous appelleriez pas biscotte ? Parce que vous êtes trop craquante », bien sûr ce tweet  restera sans réponse. Alors vous commencez à désespérer de Twitter, vous trouvez ça nul, vous pensez tout lâcher et puis vous voyez le petit clash quotidien entre Naddo_O et Psycke, et vous vous dites qu’en bon tunisien vous adorez voir cela et que Twitter vaut finalement le coup.

Vous passez quelques semaines à observer cette étrange communauté et vous commencez à mieux la connaitre. Peu à peu vous arrivez à comprendre ce qu’est une #bahja, vous connaissez tous les plats de la semaine chez #Yasmina ainsi que les horaires auxquels Anissa Kal se baigne toute nue à Bizerte. Signe de votre adaptation, vous commencez à insulter vos amis qui ne sont que sur Facebook en les traitant de tous les noms. Étape ultime, vous débutez toutes vos phrases par « Ce matin j’ai lu sur Twitter que… ». Bref vous devenez un vrai TnTweeple.

Votre séance est finie. Logiquement, vous devez vous dire que c’est un joli bordel que cette twittosphère tunisienne, que vous n’êtes pas plus avancé qu’au moment où vous vous apprêtiez à lire ce billet, mais je sais qu’inconsciemment vous allez vous rendre sur twitter.com, vous enregistrer et suivre toute cette joyeuse bande car au fond, vous adorez les joyeux bordels.

PS : pour la petite histoire, moi c’est @Marwen, je ne sais pas à quel moment j’apparais dans cette histoire, c’est à vous de me le dire dans les commentaires 😉 (et vous n’avez pas le droit de dire que je fais les vannes les plus pourries de la Twittosphère, on le sait déjà).

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :